Le live entre développement social, business et aménagement du territoire : les multiples facettes du spectacle vivant musical

irma

DR Irma

Article de l’Irma :

« Le live est un secteur aux facettes multiples, mettant en scène une diversité d’enjeux et d’acteurs. Aujourd’hui plus que jamais, les mutations à l’œuvre renforcent ce constat…C’est un des enseignements de Musiques actuelles : ça part en live, ouvrage de Gérôme Guibert et Dominique Sagot-Duvauroux, coédité par l’Irma et le Deps. À l’occasion de cette publication, ce focus s’intéresse à ceux dont l’activité première n’est pas le spectacle, mais qui l’utilisent ou l’investissent, pour diverses raisons : développement social et culturel, business development, et enfin aménagement et attractivité des territoires. »

Publicités

Musiques actuelles : ça part en live. Mutations économiques d’une filière culturelle

Musiques-actuelles-ca-part-en-live_illustration

DR Deps/Irma

Étude du DEPS réalisée par Gérôme Guibert et Dominique Sagot-Durauvoux, coédition Irma-DEPS. Cet ouvrage propose une analyse précise de l’économie des concerts de musiques actuelles. Du producteur à la salle de spectacles ou au festival, il décrit l’organisation de la chaîne d’acteurs qui contribuent à la réalisation d’un spectacle et les relations contractuelles qui les lient, variables selon le degré de notoriété des artistes. L’étude est disponible sur la boutique en ligne de l’Irma


« Ça part en live » à Bourges : table ronde organisée le 27 avril au Printemps de Bourges par le Deps et l’Irma

Musiques-actuelles-ca-part-en-live_illustration

DR Deps/Irma

L’Irma et le Deps (Ministère de la Culture et de la Communication), coéditeurs de la publication Musique actuelles : ça part en live, proposent, en partenariat avec le CNV (centre national de la chanson des variétés et du jazz) une table ronde pour débattre des différentes formes prises par l’économie du live en France. Dans leur analyse, les auteurs s’attachent à décrypter l’organisation et les mutations de ce secteur, passant en revue l’ensemble des réalités de son économie allant du circuit associatif aux interdépendances avec le disque.